header

FEDERATION REGIONALE
DES TRUFFICULTEURS
DU POITOU - CHARENTES

" LE PETIT BOURGLIOUX "
16120 CHATEAUNEUF SUR CHARENTE

contact@truffes-poitou-charentes.com

Cliquez sur chaque département pour obtenir des infos supplémentaires

Espace Adhérents



La trufficulture en Charente

La trufficulture en Charente

Passion et trufficulture sont souvent indissociables peut être parce que plus que toutes autres, la culture de l’arbre truffier, nécessite une grande attention et des soins particuliers qui varient en fonction de l’âge de l’arbre, de la pédologie et de l’espèce de truffe portée par ses racines. Chaque cas est unique et d’un bout à l’autre d’une truffière les arbres peuvent ne pas avoir les mêmes nécessités.

L’intérêt pour la trufficulture a connu des hauts et des bas, sa relance dans les années 70 a été la conséquence d’une découverte fondamentale pour notre activité: la mise au point de la technique de mycorhization par Gérard Chevalier de l’INRA (Institut National Agronomique) qui permet aux pépiniéristes spécialisés de proposer des plants mycorhizés : c'est-à-dire  porteurs d’une espèce de truffe. Tuber melanosporum (truffe noire du Périgord) est la principale espèce « cultivée » en Charente.

Cette relance pour notre département a connu son apogée au moment de la crise du Cognac où les besoins en diversifications pour les agriculteurs ont été les plus marqués, des aides de l’état ont appuyé significativement le retour de cette production traditionnelle. La Charente à la fin du XIXeme siècle produisait 50 tonnes de truffes, plus que la production nationale actuelle qui est d’environ 40 tonnes. Angoulême était un marché réputé pour l’abondance et la qualité de ses truffes.


Aujourd’hui la Charente compte environ 700 hectares de truffières et 300 trufficulteurs : des agriculteurs et des particuliers passionnés qui ne regardent ni au temps passé, ni à l’investissement personnel pour tenter de mettre en production leurs arbres. Découvrez le portrait d'un trufficulteur

Pour accompagner le trufficulteur une structure professionnelle a été créée en 1977, il s’agit du Syndicat des trufficulteurs Charentais dont le rôle est de l’aider dans toutes ses démarches administratives, culturales et commerciales.

Ce groupement n’a cessé d’étendre son champ d’actions en proposant l’accès à des formations dispensées pour la plupart par notre technicienne Sandrine Fizzala-Heulin rattachée à la Chambre d’Agriculture. Les plus spécifiques font appel à l’intervention de professionnels extérieurs. Ces formations concernent des domaines variés et apportent des réponses tangibles que ce soit de l’implantation de truffière au dressage du chien truffier. Des expérimentations sur truffières témoins permettent d’apporter des pistes complémentaires aux connaissances actuelles.

Démonstration de l'usage du lamier


Formation au tri des truffes par espèces & catégories

En partenariat avec l’Association des trufficulteurs de Charente Maritime, depuis 2004, il organise et gère les marchés aux truffes bi- hebdomadaires de Jarnac (16) de décembre à fin février.

Photo Tuber melanosporum (Truffe noire du Périgord) de diverses catégories

Il met en place des journées d’information et de promotion ouvertes au grand public : la Journée de la Truffe en janvier, quelques marchés de truffes d’été (Tuber aestivum).

Plus d'infos sur la journée de la truffe

Démonstration de cavage - Journée de la truffe 2011

Malgré l’engouement qu’elle suscite la trufficulture reste encore une activité secondaire pour la plupart des exploitations car trop aléatoire en termes de production, de rentabilité et soumise aux caprices d’une météorologie toujours plus imprévisible.

La trufficulture s’est aussi des rendez vous manqués avec des arbres qui ne produiront jamais, des truffes pourries, gelées, invendables, parfois 25% de la production, « des années sans » où il va falloir attendre l’année suivante en continuant à travailler. La recherche a fait des progrès considérables ces dernières années notamment grâce au séquençage du génome de Tuber melanosporum (Truffe noire du Périgord) mais nous sommes encore bien loin d’avoir découvert tous les secrets de la truffe pour en faire une culture comme les autres, techniquement modélisée.

Le Syndicat des Trufficulteurs Charentais s’efforce de donner des bases solides issues des dernières recherches et expérimentations et de répondre aux questions techniques, juridiques, culturales… du trufficulteur pour mettre toutes les chances de son côté afin qu’il puisse avoir le bonheur de récolter et de vendre un des fleurons de notre gastronomie.

 
HAUT DE PAGE